Menu Fermer

Bayesian curl

Bayesian curl

Muscles sollicités pendant l’exercice :

Biceps 

Secondaires : brachial antérieur, avant-bras

Le mise en place et conseils pratiques :

Il faudra placer la poulie au niveau des genoux puis se saisir de la sangle en s’avançant et en laissant le bras venir en arrière du corps. Le bras sera plus ou moins tendu selon les morphologies.

Il faudra venir se balancer vers l’avant sur la phase concentrique en faisant une flexion de coude, et reculer afin de revenir en position de départ sur la phase excentrique en revenant en position bras plus ou moins tendu.

Pourquoi ce balancier? Pour adapter sa courbe de force à sa courbe de résistance. En effet, nous sommes très faible en début de mouvement et très fort en fin de mouvement. Et utiliser ce mouvement permet de limiter les facteurs limitants et nous optimisons alors le mouvement.

Nous profitons alors d’une tension d’étirement et de contraction optimal. On peut alors dire que le mouvement est très complet et très intéressant.

Comme pour le curl incliné, nous venons étirer d’avantage le chef long du biceps au niveau de l’épaule avec la position du bras en arrière du corps. Cela nous permet de recruter un peu plus cette portion.

Impact morphologique :

Ici le biceps est étiré au niveau de l’épaule, il faudra quand même comme pour les autres curls éviter la position des bras trop tendus afin d’éviter les blessures sur le tendon du biceps. Une légère flexion est conseillée.

Comme nous l’avons cité plus haut, cette exercice sollicite un peu plus le chef long du biceps. Cela s’avère intéressant pour les personnes à la recherche du fameux pic du biceps.