Menu Fermer

Écarte à la poulie

Écarté à la poulie

Muscles sollicités pendant l’exercice :

Principaux : Pectoraux

Secondaires : Deltoïde antérieur, triceps , biceps

La mise en place et conseils pratiques :

Il s’agira ici de se saisir des sangles et d’avancer légèrement vers l’avant afin de mettre en tension les pectoraux.

Il faudra ensuite ouvrir la cage et placer les épaules vers l’arrière et vers le bas afin de protéger les épaules et de permettre une meilleure isolation.

Puis il faudra faire une adduction du bras, l’astuce est de chercher à ramener les deux humérus l’un vers l’autre afin d’avoir la meilleure exécution et isolation possible.

Le choix des différents angles vous sera personnel par rapport au choix de recrutement des différentes zones du grand pectoral. Rappelons tout de même que, quoi qu’il arrive, comme pour les différents développés, tout le grand pectoral est activé à chaque fois, on va plutôt parler d’accent sur une zone ou une autre.

Pour faire simple :

Ramenez les sangles près des hanches : Partie abdominale (basse)

Ramenez les sangles plus ou moins vers les épaules : Partie sterno-costale (milieu)

Ramenez les sangles des hanches jusqu’aux épaules : Partie claviculaire (haut)

Je me répète mais n’oubliez pas que ce n’est qu’un détail : avant de vouloir développer telle ou telle zone de vos pectoraux, ayez d’abord des pectoraux.

Les écartés comme tous les exercices d’isolation sont, pour moi, plus intéressants à être pratiqué sur des séries moyennes à longues, afin de chercher le stress métabolique et également d’optimiser son recrutement moteur.

Impact morphologique :

Rien de particulier, évitez le sur-étirement inutile.