Menu Fermer

Élévation latérale

Élévation latérale

Muscles sollicités pendant l’exercice :

Principaux : épaules (faisceau moyen)

Secondaires : trapèzes (supérieurs), biceps, avant-bras

La mise en place et conseils pratiques :

Il faudra se saisir d’une paire d’haltères en plaçant les épaules basses et les haltères en prise neutre le long du corps.

Puis il faudra faire une abduction des bras en évitant l’axe des mains à 90° et chercher à venir légèrement vers l’avant afin de protéger au maximum les différentes articulations de l’épaule qui sont des articulations fragiles.

Je vous conseille également de faire en sorte que ce soit vos coudes qui soient le point culminant du mouvement et non la main car bien souvent en venant lever trop haut la main nous venons élever les épaules et nous déportons le travail sur les trapèzes supérieurs. Cela isole bien évidemment beaucoup moins le deltoïde antérieur.

Il est inutile de ramener les haltères en avant du corps par rapport à la gravité. En effet, il n’y a aucune tension à cet endroit du mouvement.

Si vous avez des douleurs ou pathologies au niveau du tendon du sus épineux de votre coiffe des rotateurs, faire les élévations latérales le buste penché sur le coté permettra de limiter voire éviter le frottement du sus-épineux sur l’acromion et donc de pouvoir travailler correctement vos épaules en limitant les blessures ou pathologies.

Cette variante est possible aux haltères et également à la poulie. La différence entre les deux est tout simplement la différence de tension. La poulie offre une tension continue, ce qui est très intéressant.

Impact morphologique :

Les élévations latérales sont pour moi le meilleur exercice pour développer des épaules. Tous les pratiquants devraient avoir une des versions des élévations latérales dans son programme. Selon vos pathologies, je vous conseille de pratiquer les élévations latérales buste penché si vous avez des douleurs au niveau du tendon du sus-épineux.

Si vous n’avez aucune pathologie, vous pouvez utiliser les élévations latérales à condition d’utiliser la bonne technique.