Menu Fermer

Magic tryceps

Magic tryceps

Muscles sollicités pendant l’exercice :

Principaux : Triceps, pectoraux, grand dorsal, grand rond,

Secondaires : épaules (faisceaux antérieurs), abdominaux

La mise en place et conseils pratiques :

Il faudra se saisir des haltères et se placer sur un banc. La tête doit légèrement dépasser afin de laisser les épaules mobiles. Je vous conseille de bien fixer vos pieds au sol car le mouvement demande de la stabilité.

Ensuite, il faudra ensuite faire un mix entre un pull-over et une barre au front. En effet, il s’agira de commencer par une flexion de coude puis une antépulsion du bras afin de permettre un étirement incomparable sur le chef long du triceps.

Puis lors de la phase concentrique, il faudra effectuer une rétro-pulsion du bras puis une extension du coude.

Veillez impérativement à avoir un bon gainage afin de garder les cambrures naturelles de votre dos et éviter une blessure. Nous verrons dans « impact morphologique » le choix de l’amplitude.

Mais pourquoi ne pas se contenter de la barre au front ?

Le magic triceps est un exercice poly-articulaire, plusieurs muscles participent au mouvement, on peut alors mettre plus lourd que la barre au front classique, il permet un étirement accru du chef long du triceps qui a également un rôle de rétro-pulsion et pas que d’extension du coude comme les autres vastes.

Comme nous le savons, le premier facteur d’hypertrophie est le stress mécanique (charge et intensité), dans ce stress mécanique nous avons la tension d’étirement et la tension de contraction. La tension d’étirement est le plus gros facteur de croissance musculaire et comme je l’ai cité plus haut le magic triceps bénéficie d’une énorme tension d’étirement.

Impact morphologique :

Ici le choix de l’amplitude va être déterminé selon la souplesse et la longueur musculaire. En effet si vous êtes raide des épaules le mouvement d’épaule vers l’arrière devra être limité en amplitude afin d’éviter les blessures. Il ne faut pas que l’articulation de l’épaule vous fasse mal lors du mouvement.

Puis nous allons également déterminer notre amplitude selon la longueur de nos triceps, en effet plus nos triceps seront longs plus nous pourrons avoir une grande amplitude et plus ils seront courts plus il faudra la réduire afin d’éviter de placer le triceps en position de faiblesse et donc de se blesser.